navigation

Des orteils pas comme les autres : Les affections congénitales des orteils 26 janvier 2013

Posté par une podologue en gironde dans : pédicurie,podologie,posturologie,santé du pied , trackback

Vous trouverez sur ce Blog, qui sera votre Blog, une centaine d’articles sur les problèmes touchant le pied et la posture de l’adulte et de l’enfant.

N’hésitez pas à consulter les archives, elles sont là pour répondre à toutes vos questions.

Chez le nouveau-né, les affections congénitales des orteils doivent être dépistées le plus tôt possible afin d’adapter un traitement permettant de corriger les déformations, lorsque cela est possible.

Certaines affections congénitales des orteils peuvent concerner seulement les orteils, mais parfois aussi les métatarsiens.

En plus des problèmes esthétiques, ces malformations peuvent aussi entraîner une gêne au chaussage.

Ces malformations sont souvent dues à une anomalie génétique, embryologique ou fœtale. Il y a donc une notion de pathologies héréditaires.

LES DIFFÉRENTS TYPES :

· Syndactylie :

- C’est la soudure de deux orteils voisins.

- Elle peut être totale ou partielle, membraneuse ou osseuse.

- Dans la syndactylie membraneuse, il existe une membrane lâche et transparente qui unit les orteils de la commissure à l’extrémité distale, ou simplement jusqu’à la deuxième phalange.

- Dans la syndactylie osseuse, il peut y avoir fusion de la première phalange et parfois même absence d’une phalange.

· Anomalies numériques par défaut :

- Oligodactylie : – absence congénitale, souvent incomplète, d’un orteil

- l’orteil est entaillé de sillons plus ou moins profonds

- l’extrémité de l’orteil est souvent hypertrophiée

- lorsqu’elle est complète, on retrouve un moignon lisse, arrondi et bien modelé

- Ectrodactylie : – absence des 3 orteils moyens, et parfois de leurs métatarsiens

- le pied forme une pince de homard

· Anomalies numériques par excès :

- Polydactylie : – on a plus de 5 orteils

- c’est la plus fréquente et touche généralement le 1er rayon et parfois le 5ème

- il peut y avoir un métatarsien en plus qui, dans ce cas, retrouve 2 phalanges basales

- mais parfois, il y a seulement une phalange distale en plus

- l’orteil est de dimension réduite, mais, s’il y a un rayon surnuméraire, il est bien proportionné et peut nécessiter une exérèse en cas de difficulté pour se chausser

- Hyperphalangisme : – on retrouve une phalange en plus

· Anomalies de forme et d’orientation :

- Camptodactylie : – malformation dans le plan sagittal

- il s’agit de griffes, rarement congénitales, ou alors associées à une malformation du reste du pied

- les griffes congénitales peuvent être proximales, distales ou totales, mais le plus souvent, elles sont caractérisées par des griffes inversées, ou en col de signe

- elles touchent le plus souvent le deuxième orteil

- il faut les détecter le plus tôt possible, dès l’enfance, pour adapter un traitement par kinésithérapie permettant de corriger les déformations

- Clinodactylie : – malformation dans le plan transversal

- Quintus varus : – il est souvent bilatéral et assez fréquent

- il est mieux toléré chez l’homme que chez la femme à cause du chaussant

- il n’existe pas de déviation du métatarsien (différence avec l’angulation du 5ème métatarsien)

- cette pathologie présente une adduction et une rotation du 5ème orteil

- l’adduction entraîne le plus souvent un supraductus du 5ème sur le 4ème orteil

- c’est une déformation récidivante, qui se fixe progressivement par des rétractions capsulo-ligamentaires

- comme complication, on peut retrouver un cor interdigital dans le 4ème espace, ou en latéral externe

- un traitement par orthoplastie protectrice peut être suffisant, mais parfois, il faut avoir recourt à la chirurgie

- Crosse latérale du gros orteil : – c’est une déformation de l’inter-phalangienne de l’hallux

- Hallux abductus : – l’hallux est de largeur normale et est dans la continuité de l’axe de M1

- il y a une ouverture du 1er espace : pied ancestral

- il évolue très souvent vers un hallux valgus

- un traitement par bandage élastique dans les 1er mois de la vie rend le pronostic plutôt bon

- Chevauchement d’orteils : – supraductus et infraductus

- conflits avec les orteils voisins

· Anomalies dimensionnelles :

- Microdactylie : – elle atteint tous les orteils qui sont anormalement petits

- Mégadactylie : – elle peut être associée à une syndactylie

- l’hypertrophie concerne la peau et l’appareil ostéo-articulaire

PRINCIPES THÉRAPEUTIQUES :

Ces affections congénitales doivent être dépistées le plus tôt possible et on doit rechercher si la déformation est réductible et bilatérale.

Les traitements auront pour but de rendre le pied indolore, facile à chausser et esthétique.

Les différents traitements peuvent être :

- La kinésithérapie : étirement, traction, contention, stimulation musculaire

- La pédicurie-podologie : exérèse des cors dorsaux ou interdigitaux, orthoplastie correctrice ou contention, orthoplastie protectrice chez l’adulte qui ne veut pas avoir recourt à la chirurgie.

- La chirurgie en cas de conflits douloureux avec le chaussant et en cas de gêne esthétique

De nos jours, ces pathologies sont dépistées à la naissance et traitées précocement : il n’y donc pas de séquelles.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Fivette |
Adn51 |
Cours2mn |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Drmanzonorbert
| LES ENFANTS DU MUNC 18
| Lingzhi2daydiet