navigation

La maladie de Sinding-Larsen-Johansson 30 janvier 2013

Posté par une podologue en gironde dans : pédicurie,podologie,posturologie,santé du pied , trackback

Définition

Cette pathologie mécanique de l’appareil extenseur du genou, qui fait partie des ostéochondroses de croissance, correspond à l’atteinte de l’apophyse de la patella particulièrement chez l’enfant et l’adolescent. Cette apophyse est un point d’ossification secondaire relié au périoste par un cartilage de croissance. Elle correspond à une souffrance de l’insertion haute du tendon patellaire sur l’apex de la patella. Elle peut être associée à la maladie d’Osgood-Schlatter.

 

Synonymes

Patellite de croissance, patellite d’adolescence.

 

Différentes formes

On distingue deux formes. La forme aiguë correspond à un traumatisme survenu au cours du sport. Elle se caractérise par un arrachement osseux qui évolue correctement après 6 à 12 semaines de repos et en reprenant l’activité progressivement. La forme chronique est secondaire à des microtraumatismes et à des mises sous tension répétés par d’intense contraction musculaire. L’incapacité sportive et les douleurs d’impotence persistent et rendent la reprise du sport au niveau impossible. Les séquelles et complications apparaîtront à l’age adulte. Ce ne sera que cette deuxième forme qui nous intéressera ici.

 

Complications

Cette maladie peut évoluer vers une ostéochondrite de la patella. Elle correspond alors à une inflammation de l’os et de son cartilage due à un manque de circulation sanguine lors de la croissance. Les micro-traumatismes et le manque d’amortissement restent les facteurs les plus aggravants.

 

Mécanisme d’action

Le mécanisme est similaire à celui de la maladie d’Osgood-Schlatter. Les problèmes sont dus à trop de tensions au niveau du tendon patellaire causées par un muscle grand droit hypertonique, une nombre important de sollicitations du genou en extension ainsi que des déformations du genou dans le plan frontal (valgum ou varum) et une endorotation du tibia causée par une pronation excessive.

Tableau clinique

Diagnostic différentiel

Une fracture de stress de la patella sera à écarter.

Traitements

Le traitement indiqué sera :

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Fivette |
Adn51 |
Cours2mn |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Drmanzonorbert
| LES ENFANTS DU MUNC 18
| Lingzhi2daydiet