navigation

Le podologue face à la scoliose et l’attitude scoliotique 5 février 2013

Posté par une podologue en gironde dans : pédicurie,podologie,posturologie,santé du pied , trackback

Une scoliose est une déformation tridimensionnelle irréductible du rachis. Les vertèbres et les disques sont déformés et deviennent cunéiformes. Une scoliose associe plusieurs déformations :

- une inclinaison latérale dans le plan frontal (de face)

- une rotation dans le plan horizontal

- une inclinaison antérieure dans le plan sagittal (d’avant en arrière : de profil)

La scoliose peut être définie par sa localisation dorsale, lombaire, ou dorso-lombaire, et par le côté de sa convexité.

Une attitude scoliotique correspond plutôt à une position, un mode d’équilibration. Elle est réductible quand on traite la cause. De plus, dans une attitude scoliotique, il n’existe pas de rotation vertébrale.

Origines:

· Pour les scolioses :

- elles sont sans origine bien définie dans 70 % des cas

- paralytiques

- maladies rhumatismales

· Pour les attitudes scoliotiques :

- compensation d’une inégalité de longueur

- mauvaise position par raideur

- attitude antalgique

- asymétrie de position des muscles du cou

- problème d’équilibre et de déficience visuelle

Les différentes scolioses et attitudes scoliotiques rencontrées :

· Pour les scolioses :

- du côté de la convexité :

- gibbosité postérieure (bosse dans le dos) qui est caractéristique de la scoliose.

- méplat antérieur

- l’omoplate est tractée en haut et en avant : elle avance sur un thorax qui recule

- les muscles sont refoulés en arrière. Ils sont plus volumineux que de l’autre côté. Ils sont plus fonctionnels, mais étant étirés, ils sont moins forts que les muscles normaux

- du côté de la concavité :

- méplat postérieur

-contre-gibbosité antérieure : les côtes avancent et s’horizontalisent

- les muscles ont tendance à se rétracter et sont donc moins fonctionnels

· Pour les attitudes scoliotiques :

- il n’y a pas de gibbosité

- il y a un déséquilibre des ceintures (épaules, hanches)

- les déformations sont réductibles, contrairement à la scoliose

 

Les examens radiologiques permettent de faire le diagnostic, mais surtout de surveiller l’évolution.

Toutes les scolioses n’évoluent pas forcément.

Lorsque la scoliose évolue, elle aboutit à des déformations irréductibles.

Plus la scoliose est diagnostiquée tôt, et plus elle a un pourra être contrôlée.

Les différentes complications des scolioses peuvent être :

- altération des viscères

- gêne respiratoire

- problème esthétique

Traitement des scolioses :

- kinésithérapie

- traitement orthopédique avec corset

- traitement chirurgical par arthrodèse (blocage des vertèbres) si scoliose importante

Traitement des attitudes scoliotiques :

- traitement de l’origine

-kinésithérapie avec renforcement musculaire des muscles para-vertébraux, étirement, gymnastique ….

- conseils : éviter les cartables trop lourds

En tant que pédicure-podologue, nous pouvons réaliser des orthèses plantaires en cas d’inégalité de longueur associée à une scoliose. Il en est de même pour une attitude scoliotique due à des troubles statiques du pied, et, à condition que ces derniers soit réductibles, l’attitude scoliotique disparaîtra.

En tant que posturologue, l’étude de la statique et de la dynamique et des données recueillies sur la platine de pression détermineront une conduite claire à tenir.

Un bilan posturologique approfondi reste une indication de première intention dans le cadre des scolioses et des attitudes scoliotiques chez le jeune et chez l’adulte.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Fivette |
Adn51 |
Cours2mn |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Drmanzonorbert
| LES ENFANTS DU MUNC 18
| Lingzhi2daydiet